Réserver
Réserver

Rencontre avec Manu, photographe passionné

Nous sommes partis à la rencontre de Manu, photographe passionné de voyages qui expose en ce moment à l’Anticafé Bordeaux !

Hello Manu, qui es-tu ?

Bonjour, mon vrai prénom est Emmanuel mais tout le monde m’appelle Manu, j’ai 31 ans. Je suis originaire de la région toulousaine mais Bordeaux est mon port d’attache depuis tant d’années maintenant. Après mon Bac, j’ai étudié le Développement Touristique entre la Dordogne et l’Irlande. Depuis 5 ans, la photographie est entrée dans ma vie et n’en est jamais plus sortie.

Quel est ton parcours ?

Depuis mes 18 ans, je photographiais avec un petit appareil compact Kodak. En 2007, je suis parti en stage au fin fond de l’Irlande au Connemara et j’ai tout de suite été attiré par les lumières changeantes et les couleurs des paysages. L’Irlande est un régal pour tout photographe de paysage.

En 2014, j’ai acheté mon premier appareil reflex et je suis venu à Paris pendant une semaine pour apprendre les bases de la Photographie. Depuis, j’ai pu perfectionner ma technique au cours de mes voyages que ce soit à New-York, en Israël et dernièrement donc au Cambodge. Mon style de prédilection est plus la Photographie de Rue et de voyage.

3 mots pour décrire ton univers ?

Question difficile pour moi. C’est dur  de définir un univers qui est en constante évolution. Ce qui se dégage plus de l’Expo Couleurs Khmères serait un univers Authentique, Coloré et Humain.

Peux-tu nous parler du projet autour de l’exposition ?

En Juillet 2018, ma copine Marianne est partie au Cambodge pour une mission humanitaire à Siem Reap près des temples d’Angkor pendant un an. J’avais déjà à l’époque l’intention de voyager en Asie du Sud-Est ou je n’avais pas encore eu l’occasion de me rendre.

En Décembre 2018, je me suis envolé donc pendant une quinzaine de jours pour le Cambodge. Ce voyage a été un choc culturel mais aussi visuel. Un de ces voyages qui vous touche.

En rentrant, j’avais un goût d’inachevé avec le pays, je devais y retourner. Je me suis mis en relation avec un photographe résidant sur place. Alessandro Vannucci. « Alé » est un italien qui vit et travaille au Cambodge depuis plus de 10 ans. Je voulais apprendre avec lui et m’inspirer de son univers. En Juin 2019, je suis donc reparti en Asie pour une immersion avec Alessandro ou je suis sorti littéralement de ma zone de confort.

A mon retour, j’avais  accumulé assez de clichés pour faire une restitution de ce voyage. « Couleurs Khmères » sera donc ma première exposition.

L’Anticafé pour toi c’est quoi ?

J’ai trouvé en l’Anticafé de Bordeaux, l’endroit idéal ou m’installer et retoucher sereinement mes images le tout dans une atmosphère créative et détendue. Avec le temps, il est devenu comme mon bureau, un espace de travail personnel. C’est d’ailleurs là-bas que s’est décidée puis montée pas à pas l’exposition. J’en profite pour remercier Nicolas et toute son équipe pour leur accueil toujours chaleureux et leur confiance en mon travail.

Finalisez votre inscription

à notre newsletter
Veuillez saisir le champ
Veuillez saisir le champ
Veuillez saisir le champ
Veuillez saisir le champ

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Anticafé & Co pour l'envoi de la newsletter. Conformément à la loi « informatique et libertés », vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : info@anticafe.fr

Votre demande a bien été prise en compte, merci !

en savoir + sur Anticafé