Rencontre avec Valentin Pringuay, fondateur du magazine Terra Incognita

Unknown.jpg

Aujourd'hui, nous accueillons Valentin, le fondateur du magazine Terra Incognita qui va à la rencontre d'entrepreneurs inspirants. Le magazine est désormais disponible dans 4 Anticafé : Beaubourg, République, La Défense et Station F.

 

Hello Valentin, qui es-tu, d'où viens-tu ?

Je suis entrepreneur et journaliste. Dès ma première expérience professionnelle, je me suis retrouvé dans une startup néerlandaise et je n’ai pas pu quitter ce monde. J’ai toujours eu une passion pour le storytelling. J’aime raconter des histoires et interviewer des entrepreneurs, c’est le seul moyen que j’ai trouvé pour aller rencontrer des personnes passionnantes à longueur de journée. Sinon j’ai un parcours totalement bizarre. J’ai fait des études pour devenir bibliothécaire et je me suis retrouvé à devenir le premier employé de Presse-Citron, un média sur les nouvelles-technologies.

Terra Incognita, c'est quoi ?

C’est un magazine papier et web qui va à la rencontre des entrepreneurs. Nous voulons réinventer la relation entre un média et ses lecteurs et nous emmenons donc des lecteurs sur l’ensemble de nos interviews. Ils peuvent aussi venir à nos comités de rédaction ouverts où l’on définit ensemble la ligne éditoriale des futurs magazines. Notre objectif, c’est vraiment d’expérimenter de nouvelles manières de faire un média. 

Justement, comment on monte en magazine papier en 2018 ?

Avec un grain de folie. Cela peut sembler contre-intuitif de lancer un magazine papier aujourd’hui, mais cela a pas mal davantage. C’est rigoureux le papier, cela ne pardonne pas… cela te force à faire quelque chose de qualité dès le début, à ne pas bidouiller pour monter ton média en faisant ton logo ou tes photographies tout seul. Là je me suis immédiatement entouré d’un collectif de freelance avec un Directeur Artistique, des photographes, des illustrateurs, des journalistes. Et puis, cela installe ton média beaucoup plus rapidement que si tu faisais un média en ligne. Les gens te prennent plus au sérieux du simple fait que tu fais du papier. 

Une interview qui t'a particulièrement marqué ?

Il y en a tellement ! Je peux en citer une dizaine ? (rires). Mais plus sérieusement, je pense spontanément à celle de Joséphine Goube (CEO de Techfugees), à Jérôme Ruskin (fondateur d’Usbek & Rica), à Diane Dupré La Tour (fondatrice Les Petites Cantines), et à Tristan Nitot (ex-DG Mozilla Europe maintenant VP Advocacy chez Qwant) pour le prochain numéro. Mais je pourrais encore en citer tellement… l’aventure Terra Incognita, c’est une suite de rencontres inspirantes qui ne s’arrêtes jamais ! 

Quelle est ta plus grande fierté depuis que tu es entrepreneur ?

Je suis devenu papa il y a 11 mois… et je suis fier d’avoir pu concilier ma vie perso et ma vie pro. Je me défonce pour Terra Incognita… mais j’ai su rester très présent pour voir grandir ma petite fille. C’est vraiment ma plus grande fierté. 

Ton mantra ?

« Let’s go! »

Une sorte de cri guerrier, une invitation à aller de l’avant pour aller toujours plus loin. 

Si je te dis Anticafé, tu penses à quoi ?

Je pense à l’interview que l’on a pu réaliser de Leonid, le fondateur d'Anticafé (à lire ici). C’était une vraie belle rencontre et un beau moment de partage. Le genre de moment qui te donne une énergie de dingue pour déplacer des montagnes avec ta boîte. 

Merci Valentin ! :)

Comment devenir un robinet à idées ?

cover.png

Salut,

Depuis quelque temps je n'avais plus trop d'idées, je n'arrivais pas à être créatif.

Alors j'ai cherché une solution pour avoir plus d'idées.

Une des premières choses sur laquelle je suis tombé, c'est sur le concept des 10 idées par jour créé par un entrepreneur Américain, James Altucher. C'est assez simple :

Trouve 10 idées par jour peu importe le sujet, ça peut être des idées de business, des idées pour avoir plus d'énergie etc...

Si tu arrives trop facilement à avoir 10 idées, il faut alors en trouver 15 ou 20.

Il faut que ça soit un peu difficile, c'est comme un entraînement de musculation, pas trop facile ni trop difficile pour faire grossir ton muscle des idées.

muscle Ö idÇe.png

Ces idées, tu les notes sur du papier ou sur ton smartphone.
Il faut noter toutes les idées qui te passent par la tête même celles qui te paraissent débiles ou non exploitables.

J'ai donc testé cette méthode.

Ce qui est bien c'est que tu peux chercher 10 idées sur des problèmes que tu as actuellement et à la fin de la session tu as généralement plusieurs bonnes idées à exploiter.

10 idées par jour, ça fait 3650 idées en 1 an. Les 3650 ne seront pas toutes bonnes, mais dans le lot tu en auras forcément beaucoup qui seront intéressantes.

Cette technique des 10 idées par jour va te permettre d'avoir le réflexe créatif, d'avoir plus facilement des idées qui viennent à toi.

Mais même avec cette technique, je restais un peu sur ma faim, je sentais que quelque chose me bloquait, mais quoi...

J'ai donc continué mes recherches sur la créativité et je suis tombé sur une conférence d'un monsieur qui explique qu'il faut de la différence pour avoir de bonnes idées.

Concrètement, si tu veux être un expert dans la création d'entreprises, il faudra que tu apprennes aussi sur la musculation, le cinéma, les moteurs de voiture etc...

Là tu vas me dire, "Mais, pourquoi il faudrait que je me renseigne sur ces sujets, ça n'a rien à voir !"

En fait, j'ai donné ces sujets à titre d'exemple, si tu ne t'intéresses pas à la musculation, au cinéma ou au moteur de voiture, tu peux t'intéresser aux espadrilles, aux loutres d'Alaska, aux fusées, etc...

L'idée, c'est que si tu veux être créatif et trouver des idées dans la création d'entreprises, il ne faut pas que tu documentes uniquement sur la création d'entreprises mais aussi sur tous les autres sujets qui t'intéressent.

C'est contre-intuitif, mais c'est comme ça que notre cerveau fonctionne. Il fonctionne en faisant des liens.

Ça ne t'est jamais arrivé de trouver une idée pour une chose, grâce à une autre chose qui n'avait absolument rien à voir avec la première ?

Te documenter sur les loutres d'Alaska va te permettre de faire des liens avec la création d'entreprises.

Et c'est la connexion entre les loutres d'Alaska et la création d'entreprises qui va créer une idée.

(Je ne sais absolument pas s'il y a des loutres en Alaska soit dit en passant...).

Si tu mélanges de la terre et de la terre tu auras toujours de la terre.
Si tu mélanges de la terre et de l'eau tu auras de l'argile.

C'est de la confrontation de deux choses différentes que naît une idée.
diffÇrence.png

Un autre truc quand on essaye de chercher des idées, c'est qu'il ne faut pas vouloir appliquer une logique.

Avant de faire cet article, j'ai dû proposer plusieurs idées à Anticafé, et quand j'étais en train de chercher des idées, j'avais ce truc de girafe et de différence qui me tournait dans la tête.

A priori, aucune logique entre une girafe et la différence.
Une girafe c'est grand.
Ça a un long cou.
Et là tout s'assemble : les girafes nous regardent-elles de haut ?

Je tenais là un article qui pourrait expliquer que les personnes différentes dans leurs manières de faire sont comme des girafes, ce n'est pas qu'elles ont trop d'égo, c'est qu'elles sont différentes. On ne dit pas à une girafe qu'elle nous regarde de haut, si on ne lui dit pas c’est parce qu'elle ne peut pas faire autrement.

Ne cherche pas toujours la logique dans le chemin que te fait emprunter ton cerveau, fais-lui confiance.

Parfois, ça n'aboutira à rien et parfois, ça donnera naissance à une super idée.

Si tu notes 10 idées par jour, que tu te documentes sur des sujets différents, que tu n'essayes pas d'appliquer de logique à ta créativité, tu as là les outils nécessaires pour devenir un robinet à idée.

Un robinet que tu n'as plus qu'à ouvrir pour faire couler les idées sur ta feuille.

 

Un peu plus à propos de moi :

Je suis Orel Auwen, j'aide les gens à réaliser les projets qu'ils ont dans leur tête, que ça soit startup, business ou association.
J''ai un blog BinarProd, sur lequel tu peux lire un nouvel article chaque jour.

J'espère que cette réflexion t'aura aidé ! Orel.